Collection

Cette page est en cours de rédaction.
Pour accéder à l’ancienne version, cliquez ici

La collection Ad Libitum regroupe des instruments originaux datants du début du dix-septième siècle à la fin du dix-neuvième. Elle offre ainsi une illustration détaillée de la période la plus riche et la plus inventive de l’histoire du piano, autant d’un point de vue sonore et esthétique que technique.

Ces instruments sont pour la plupart en état de jeu, ce qui fait d’eux les très rares témoins d’un patrimoine sonore dont la richesse étonne et bouleverse aujourd’hui. Le son du piano tel que nous le connaissons aujourd’hui résulte des innovations techniques réalisées à la fois dans le but de pouvoir jouer plus fort, de rationaliser la construction et de passer d’une production artisanale à une production industrielle. C’est sans doute grâce à ces progrès que le piano s’est imposé comme le roi des instruments, mais ce qui a été gagné en volume sonore et en coût de production a été perdu en diversité acoustique. Chaque pièce de la collection Ad Libitum trouve ainsi sa place en tant que témoin d’une personnalité sonore particulière et d’un moment clé de l’histoire du piano. Le haut niveau de restauration fait de la collection Ad Libitum une des plus importantes d’Europe.

Auditorium de l’association Ad Libitum

Ad Libitum’s collection includes original instruments dating from the early seventeenth to the late nineteenth century. It offers a detailed illustration of the richest and most inventive period of the piano’s history, as a sound and aesthetic point of view than technical.

These instruments are mostly in playing condition, which makes them very rare examples of a sound heritage whose richness surprises and upsets today. The sound of the piano as we know it today is the result of technical innovations realised both in order to play harder, streamline construction and upgrade from craft production to industrial production. This is probably due to these progresses that the piano has become the king of instruments, but what has been gained in volume and cost of production was lost in acoustic diversity. Each piece in the Ad Libitum’s collection finds its place as a witness of a particular sound personality and a key moment in the history of the piano. With a very high level of restoration, Ad Libitum is today one of the most important collection in Europe.

Clavecin vénitien vees 1600

Clavicorde lié. Espagne deuxième moitié du XVIII° siècle

 

Clavicorde lié. Autriche vers 1760

 

Clavicorde lié. Allemagne ou Italie du nord. Deuxième moitié du XVIII° siècle

 

Clavicorde lié. Allemagne vers 1775
Epinette de la comtesse de Ségur. Nicolas Pigalle 1766

 

Epinette française. Fin du XVIII° siècle

 

Ludwig Hellen Berne. Piano-clavecin vers 1760
Piano carré. Jean Kilianus Merken. Paris 1793

 

Piano carré Zimmerman l’aîné. Paris 1794
Piano en forme de clavecin Erard Frères. Paris vers 1795
Piano en forme de clavecin Stodart. Londres vers 1795
Piano anonyme. Europe centrale. Vers 1795

 

Ecole viennoise (Anton Walter) Vienne vers 1795

 

Michael Weiss. Prague vers 1800

Piano carré Erard Frères. Paris 1805

Pleyel carré. Paris 1814.
Piano en forme de clavecin Freudenthaler. Paris 1814

 

 

 

 

 

Carré à tangentes. Italie vers 1815
Piano organisé Jakob Schmidt. Vienne vers 1815

 

Johann Schanz. Vienne vers 1815

 

Josef Böehm. Vienne vers 1820

 

 

 

 

 

 

 

 

William Stodart. Londres vers 1820
Broadwood vertical. Londres vers 1820
Johann Schanz. Vienne vers 1820
Daniel Dörr. Vienne vers 1820
Conrad Graf. Vienne vers 1827
Conrad Graf. Vienne vers 1828
Schatzel. Vienne vers 1828
Rosenberger. Vienne vers 1830

 

Piano Pleyel unicorde. Paris 1831
Piano Pleyel. Paris 1829
Erard Frères. Paris 1828/1831
Pleyel. Paris 1831

Piano carré Pleyel. Paris 1831

Erard Frères. Paris 1831
Pleyel. Paris 1834
Piano carré Pleyel. Paris 1834
Jean Henri Pape. Paris 1835

 

Roller et Blanchet. Paris vers 1835

Pianino Pleyel. Paris 1835

Pianino Erard. Paris 1839

Pleyel. Paris 1839

Broadwood. Londres 1839
Orgue florentin vers 1600

 

Orgue français. Deuxième moitié du XVIII° siècle
Orgue attribué à Alari. Conçu par Scarlatti. Rome première moitié du XVIII° siècle

Fac-similé pianino Pleyel, réalisé par l’atelier Ad Libitum.