Qui sommes nous ?

Une association

Créée en 1993, l’association Ad Libitum a pour vocation de promouvoir le patrimoine instrumental et musical que constitue le pianoforte, du début du dix-septième à la fin du dix-neuvième siècle environ.

Avec une collection comptant aujourd’hui près de 80 instruments, l’association est devenue au fil des années, une référence internationale en matière de pianos historiques. Ces instruments sont restaurés et entretenus par l’atelier et conservent la majeure partie de leurs éléments d’origine. Ils sont régulièrement joués et présentés lors de concerts ou d’expositions temporaires.

La recherche et la pédagogie sont également au cœur des activités d’Ad Libitum. Plusieurs ouvrages ont étés publiés à propos des instruments, des facteurs et de leurs entreprises et plusieurs disques ont été réalisés.

Régulièrement, l’association organise des académies et des conférences permettant aux musiciens professionnels ou amateurs de découvrir les instruments de la collection, leurs sonorités et leurs touchers.

Une équipe de passionnés

Francis Duvernay

Après une solide formation de facteur et accordeur de pianos, Francis Duvernay se passionne pour la facture instrumentale du piano ancien. Il est spécialisé dans la restauration des éléments mécaniques et harmoniques de l’instrument.

Bernard Duvernay

Anciennement mécanicien automobile, Bernard Duvernay s’intéresse désormais à la restauration des pianos historiques. Il fabrique à l’identique les éléments métalliques ou mécaniques des instruments qui ne peuvent être conservés ou qui ont été perdus (serrures, charnières…).

Laury Greffier

Laury Greffier

Passionné par le piano, son histoire et sa facture, Laury Greffier suit tout d’abord une formation d’ébéniste. Son savoir-faire en matière d’ébénisterie et de vernis anciens lui permet de restaurer les instruments historiques en respectant les procédés de l’époque.

Benjamin Gréber

Après un master de recherche en musicologie et des études de piano au conservatoire de Besançon, Benjamin Gréber se dédie à la pratique sur pianoforte, à l’accord et à la restauration de ces instruments.

Rémi Fay

Passionné tout  autant par la position des notes sur la partition que par la position des micros, Rémi Fay commence à utiliser le studio & l’auditorium d’Ad Libitum après un master obtenu à l’Université  de Lyon. Fasciné par la douceur, il tire rapidement les ficelles de l’enregistrement du pianoforte et n’hésite pas à mettre son savoir-faire au service du lieu.

Notre atelier

Référence européenne de la restauration de pianos et pianofortes, notre équipe met tout son savoir-faire au service des particuliers, professionnels, collectivités, conservatoires et écoles de musique pour restaurer, accorder et entretenir leurs pianos.

Nous nous déplaçons en Europe pour la restauration des instruments historiques.

Nos prestations

  • Restauration (changement de sommier, détablage, fabrication de chevilles à l’identique, filage des cordes sur fer ancien, marqueterie, vernis au tampon, rempli-ciré…)
  • Accord (pianos droits, à queue, pianofortes, concerts)
  • Location de pianofortes (pour des concerts, expositions, enregistrements…)
  • Location de l’auditorium pour enregistrements et prise de son.

La collection

Les instruments

La collection Ad Libitum regroupe des instruments originaux datants du début du dix-septième à la fin du dix-neuvième siècle. Elle offre ainsi une illustration détaillée de la période la plus riche et la plus inventive de l’histoire du piano, autant d’un point de vue sonore et esthétique que technique.

Ces instruments sont pour la plupart en état de jeu, ce qui fait d’eux les très rares témoins d’un patrimoine sonore dont la richesse étonne et bouleverse aujourd’hui. Le son du piano tel que nous le connaissons aujourd’hui résulte des innovations techniques réalisées à la fois dans le but de pouvoir jouer plus fort, de rationaliser la construction et de passer d’une production artisanale à une production industrielle. C’est sans doute grâce à ces progrès que le piano s’est imposé comme le roi des instruments, mais ce qui a été gagné en volume sonore et en coût de production a été perdu en diversité acoustique. Chaque pièce de la collection Ad Libitum trouve ainsi sa place en tant que témoin d’une personnalité sonore particulière et d’un moment clé de l’histoire du piano.

Le fonds documentaire

Rassemblées au fil des années, les archives ont permis à Ad Libitum d’acquérir des connaissances théoriques extrêmement pointues quant à l’histoire de la facture du piano et ses principaux protagonistes : les facteurs, les pianistes ou les compositeurs.

Qu’elles soient sous forme de correspondance, de tableaux, dessins, partitions, registres ou objets divers, elles sont le témoin de constantes recherches et de nouvelles découvertes dont les résultats sont rendus publics grâce à l’édition de plusieurs livres.

Voir la page dédiée à la collection.